INAUGURATION OFFICIELLE D’UN NOUVEAU CENTRE DE SANTÉ À NYUNDO

4 ans après la destruction de l’ancien centre de santé de Nyundo par les crues de la rivière Sebeya, l’évêque du diocèse de Nyundo, Mgr Alexis Habiyambere, a présidé, le lundi 06 octobre 2014, les cérémonies d’inauguration d’un nouveau centre de santé entièrement neuf construit avec le financement de l’organisme catholique allemand, Misereor.

Les cérémonies se sont déroulées en présence de plusieurs personnalités, parmi lesquelles Mgr Vincent Harolimana, évêque de Ruhengeri ; la Gouverneure de la province de l’Ouest, Mme Caritas Mukandasira ; le Directeur du Financement Nyundo4de la Santé au ministère de la Santé, Dr. Pascal Kayobotsi, qui représentait le ministre ; l’Abbé Anaclet Mwumvaneza, Secrétaire Général de la Caritas Rwanda, qui assure la coordination médicale de toutes les formations sanitaires (FOSA) de l’Eglise Catholique au Rwanda ; Mme Mandy Hupfer, qui représentait l’ambassade l’Allemagne au Rwanda ; le chef de l’Armée dans cette province, le Général-Major Mubaraka Muganga ; le Chef de la Police et les autorités locales du district de Rubavu. Le Misereor était représenté par une délégation conduite par Mme Dr. Cora Laes-Fettback, chargé du département Afrique et Proche Orient à cet organisme. Il y avait également une foule importante de la population locale ainsi que les élèves des établissements primaires et secondaires de Nyundo qui sont parmi les principaux bénéficiaires de ce centre de santé.

 

L’ancien centre de santé de Nyundo a été détruit le 5 mai 2010 par les crues de la rivière consécutives à une déforestation anarchique des collines en amont. Il a fallu dès lors parer au plus pressé en louant une habitation privée située dans les environs. Mais les services y étaient trop à l’étroit et, selon un vibrant témoignage d’une animatrice de santé communautaire, Mme Béata Mukeshimana, la population avait mille peines à s’y faire soigner, en particulier les femmes en travail d’accouchement.

Vue du centre de santé2Quant au nouveau centre de santé, dont le coût s’élève à 439 936 553 frw (90 % ayant été octroyés par le Misereor), il constitue un véritable complexe de bâtiments comprenant une maternité et une pédiatrie, des laboratoires, un bloc technique et de counselling pour test volontaire (VTC), des salles communes et individuelles d’hospitalisation, un bloc administratif, un centre nutritionnel avec cuisine, un bloc sanitaire, une buanderie et une chapelle. Cette dernière étant un don d’un prêtre du diocèse de Nyundo dont le nom n’a pas été révélé.

Dans une allocution prononcée en fin des cérémonies, Mgr Alexis Habiyambere a vivement remercié tous ceux qui ont contribué au financement et à la réalisation de ce centre de santé, en premier lieu les organismes allemands Misereor et le Katholisch Zentralstere für Entwicklungshilfe e.v (KZE). L’évêque de Nyundo a également remercié l’Allemagne et son ambassade à Kigali, l’association belge “Ingobyi”, un partenaire du diocèse de Nyundo qui lui a apporté son secours d’urgence après la destruction de l’ancien centre de santé, et le ministère de la Santé qui contribue à l’amélioration des services du centre de santé de Nyundo.

Nyundo3L’évêque de Nyundo a saisi cette occasion pour exhorter la population bénéficiaire du nouveau centre de santé à son entretien et à l’hygiène en général, les femmes enceintes à pratiquer la consultation prénatale et l’accouchement dans une formation sanitaire, et surtout tous les bénéficiaires à souscrire à la mutuelle de santé. Le Dr Pascal Kayobotsi, représentant du ministère de la Santé venait, à la grande stupéfaction de tout le monde, de révéler que seulement 19 % de la population du secteur de Nyundo avaient souscrit à la mutuelle de santé pour la période 2014-2015. Mgr Alexis Habiyambere a en particulier prodigué divers conseils aux responsables du nouveau centre de santé pour l’amélioration de leurs services et de promouvoir la planification familiale naturelle, tout en soulignant que les FOSA catholiques ne pratiquent pas et ne doivent pratiquer les méthodes de contraception artificielle.

Nyundo2Certaines des personnalités présentes sont également intervenues à ces cérémonies. Notamment Mme Dr. Cora Laes-Fettback du Misereor qui s’est félicitée du partenariat entre cet organisme et le diocèse de Nyundo auquel il assure principalement son appui dans le domaine du développement agricole.
Quant la Gouverneure de la province de l’Ouest, elle a exhorté la population à ne pas attendre de tomber malade pour fréquenter leur centre de santé, mais d’y recourir chaque fois qu’ils ont besoin des conseils pour tout sujet en rapport avec leurs problèmes sanitaires.

Spread the word. Share this post!

1 Comments

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *