CARITAS KIGALI : LES FOSA CATHOLIQUES S’ENGAGENT POUR LE BUFMAR LTD

Mercredi 24 septembre 2014, l’Archevêque de Kigali, Mgr Thaddée Ntihinyurwa, a présidé une réunion de coordination médicale de l’archidiocèse à laquelle ont participé le Directeur de la Caritas diocésaine et la Coordinatrice médicale, respectivement l’Abbé Donatien Twizeyumuremyi et Mme Joséphine Muhakazi, les Directeurs des hôpitaux, les titulaires des centres de santé et les curés des paroisses, Président des Comité de santé (COSA), ainsi que le Directeur du Bureau des Formations Médicales Agréées du Rwanda (BUFMAR), M. Ernest Rwagasana. Le refinancement de cet organisme regroupant les diocèses catholiques et certaines Eglises protestantes du Rwanda (EAR, EPR, ADEPR, EMLR, AEBR, UEBR) constituait en effet le principal sujet à l’ordre du jour de la réunion.

Le BUFMAR a été fondé en 1975 pour approvisionner les formations médicales agréées du Rwanda en médicaments et consommables médicaux. Depuis sa création, cet organisme, qui compte actuellement 22 membres, a connu une période de prospérité qui, jusqu’en 1994, le faisait préférer devant son concurrent officiel, l’Office Pharmaceutique du Rwanda (OPHAR). En cette année du génocide, les stocks du BUFMAR ont été dilapidés et depuis lors commença sa descente aux enfers. N’eût-été la ténacité de ses membres, l’entreprise aurait longtemps fermé ses portes.

IMG 4645Pour l’archevêque de Kigali, le BUFMAR doit en effet sa survie au fait que, d’une part, ses membres le considèrent comme l’un des principaux éléments de leur unité, et, d’autre part, cet organisme doit poursuivre son rôle de coordination de leurs formations sanitaires agréées (FOSA).

Dans une présentation faite à cette occasion, M. Ernest Rwagasana a d’abord exposé les IMG 4654difficultés rencontrées par le BUFMAR depuis 1994 jusqu’à ce jour, ainsi que les différents scénarios de refinancement proposés par ses organes statutaires depuis octobre 2012. Parmi ceux-ci, on notera entre autres la réunion du 1er juillet 2014 du Conseil d’Administration avec un représentant de l’organisme néerlandais, CORDAID, qui a pris les décisions suivantes :

  • Création du BUFMAR LTD avec comme actionnaires le BUFMAR (45%), CORDAID (45%) et ACTION MEDEOR, un organisme allemand (10%) ; toute autre personne n’étant pas admise à participer ;
  • Le capital est fixé à 1.000.000 Euros ;
  • CORDAID fera don de 100.000 Euros ;
  • Le BUFMAR asbl continuera de remplir ses objectifs axés sur le social ;
  • L’immeuble du BUFMAR sera loué par BUFMAR Ltd.

A la suite de ces décisions, une assemblée générale extraordinaire s’est réunie le 24 juillet dernier et a décidé de créer deux sociétés, le BUFMAR asbl et le BUFMAR Ltd, société commerciale, en lieu et place du BUFMAR actuel. Cette assemblée générale a notamment adopté les principales résolutions suivantes :

  • Le BUFMAR asbl continuera d’exister et s’acquittera de sa mission, à part celle relative a l’approvisionnement en médicaments ;
  • L’immeuble siège du BUFMAR sera en partie loué par le BUFMAR Ltd ;
  • Le capital social de BUFMAR Ltd est fixé à 1 000 000 Euros ;
  • Les parts sont réparties comme suit : 45 % pour CORDAID, 35% pour BUFMAR et 20% pour ACTION MEDEOR ;
  • La participation du BUFMAR sera faite par le truchement de son actif mobilier, une partie du stock de produits pharmaceutiques, une partie du personnel et des  contributions à titre d’actions des membres et des FOSA ;
  • Le BUFMAR Ltd démarrera ses activités à partir d’octobre 2014.

IMG 4649Devant les multiples questionnements soulevés par les participants lors de la séance des débats ayant suivi la présentation du Directeur du BUFMAR, entre autres la contrainte imposée aux FOSA de s’approvisionner auprès des pharmacies de districts et les dettes dues aux mutuelles de santé, l’archevêque de Kigali a rassuré les participants que le BUFMAR, nouvelle formule, sera plus compétitif et œuvrera à la défense des intérêts véritables des FOSA.
Ayant noté cette assurance, les Directeurs des hôpitaux et les titulaires des centres de santé ont vivement exprimé leur joie et ont même adressé une invitation à leur archevêque à leur rendre visite sur leur lieu de travail. L’invitation a été acceptée avec plaisir.

Après cette réunion, le BUFMAR Ltd peut donc compter sur les parts des 2 hôpitaux et 15 centres de santé catholiques de l’archidiocèse de Kigali. Et il n’y a pas ombre d’un doute que le mouvement s’étendra à toutes les 117 FOSA de l’Eglise Catholique du Rwanda réparties sur tout le territoire rwandais, car tous les diocèses sont membres du BUFMAR.

Notons enfin que cette réunion a été aussi une occasion pour la coordination médicale de Kigali de présenter ses grandesIMG 4660 réalisations ainsi que la planification de ses grandes activités notamment en matière de formation sur la planification familiale naturelle, la planification de l’audit des FOSA et la planification de la formation des responsables des FOSA et des prêtres présidents des COSA sur la gestion des FOSA et sur la loi du travail.

Au chapitre des communications, les Directeurs des hôpitaux et les titulaires des centres de santé ont été exhortés à renforcer la planification familiale naturelle dans leurs activités et afficher les insignes montrant la spécificité catholique de leurs FOSA, notamment le drapeau de l’Eglise et le cachet portant l’inscription “Archidiocèse de Kigali”.

Spread the word. Share this post!

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *